L'ARBRE DE VIE

Actualités

HAïKU


Averse d'été
La pluie bat
Sur la tête des carpes

Shiki

Aide au diagnostic

Si votre bonsaï va mal, il est probable qu'il souffre de désordres physiologiqes ou d'une attaque de parasites - voire des deux.


  • Les désordres physiologiques découlent toujours d'un entretien défaillant: mauvaise exposition, arrosage insuffisant ou excessif, manque de nourriture, mauvaise terre, etc. Bien sûr, plusieurs causes peuvent s'additionner... Souvenez-vous que la santé de vos bonsaïs se construit au quotidien. La vidéo ci-dessous revient sur les questions basiques que vous devez vous poser.
     
  • Les "maladies" cryptogamiques et les insectes parasites qui attaquent les bonsaïs sont heureusement très souvent les mêmes. Vous trouverez ici les plus répandus. Notez que les attaques les plus sévères se produisent sur les bonsaïs affaiblis par un mauvais entretien.
     
  • Vous ne trouverez pas ici la solution à tous vos problèmes. Vous ne devez pas non plus considérer le diagnostic obtenu comme une certitude. Cette aide reprend les symptômes les plus fréquents et peut vous permettre de gagner du temps pour améliorer la santé de vos bonsaïs.
     
  • Quelque soit le problème, nous pouvons sans doute vous aider. D'abord en confirmant le diagnostic, puis en prenant votre bonsaï dans notre nursery pour l'y soigner!


Les feuilles tombent mais l'arbre en produit de nouvelles.

La perte de feuillage est le symptôme le plus répandu de désordre physiologique végétal.

Ici, de nouvelles feuilles viennent remplacer les anciennes. Ce dernier point pousse plutôt à l'optimisme. Peut-être votre bonsaï est-il persistant et renouvelle-t-il une partie de ses feuilles ? Dans ce cas, ce sont les vieilles feuilles qui tombent.

Continuez quand même à observer votre bonsaï attentivement, et vérifiez qu'aucun autre symptôme ne se manifeste. En particulier les nouvelles feuilles doivent être saines.

Il peut être utile de tailler votre arbre. Contactez-nous.

Sommaire

Les feuilles tombent mais l'arbre ne les remplace pas.

Si votre arbre est un bonsaï d'extérieur caduc et qu'il perd ses feuilles à l'automne, tout est normal.

Dans tous les autres cas, il est temps de chercher d'autres symptômes permettant de déterminer la nature du problème. Parce qu'il y a un problème.

Sommaire

Le feuillage fane et la terre est sèche.

Votre bonsaï a soif !

Le remède est simple: arrosez-le. Pour soulager l'arbre immédiatement, vous pouvez brumiser le feuillage avec de l'eau non calcaire à température ambiante. Mettez-le à l'ombre jusqu'à ce que les feuilles se retendent. A l'avenir, soyez plus attentif aux besoins en eau de votre bonsaï !

Sommaire

Le feuillage fane et la terre est mouillée.

ATTENTION, C'EST TRÈS GRAVE !

Si le feuillage est fané, c'est qu'il manque d'eau. Si cela se produit alors que la terre est humide, deux cas peuvent se présenter:

  • Le coup de chaleur. Le feuillage perd trop d'eau par transpiration pour que la sève montante compense la perte. Ceci se produit par très forte chaleur.

Vaporisez le feuillage de l'arbre.
Mettez-le à l'ombre jusqu'à ce que le feuillage se retende.
Si le feuillage est totalement déshydraté ("tisane"), la situation est grave. Contactez-nous.

  • Les racines ont été détruites en général par asphyxie. Elles ne sont plus capables d'alimenter l'arbre.

Essayez d'abord de brumiser le feuillage. Si la situation ne s'arrange pas, il va falloir décider quoi faire au niveau racinaire. Contactez-nous.

Sommaire

Les pointes des feuilles sont sèches.

Les érables du Japon, par exemple, peuvent présenter ce symptôme de juillet à l'automne. C'est la sécheresse de l'air, c'est-à-dire l'hygrométrie insuffisante qui explique cela.

A l'extérieur, mouillez abondamment et fréquemment le sol sous le bonsaï, ou placez l'arbre sur un caillebotis au dessus d'un récipient d'eau. En s'évaporant, l'eau créera autour de l'arbre une ambiance moins sèche.

Brumiser le feuillage est peu efficace car l'effet de la brumisation ne dure pas - il peut même être négatif par forte sécheresse.

Si votre érable présente un aspect pitoyable dès juin, défoliez-le et placez-le dans une situation plus ombragée, moins sèche, de façon que le nouveau feuillage ne soit pas abîmé à son tour.

Attention, ne défoliez pas n'importe quel arbre n'importe quand ! Demandez-nous conseil.

Sommaire

Le bout ou les bords des feuilles sont noirs, mous, voire déformés.

ATTENTION, C'EST TRÈS GRAVE !

En général, les pousses ou les promesses de pousses noircissent également. Les racines sont asphyxiées!

Les causes sont multiples et peuvent se cumuler :

  • La terre est argileuse, très collante et n'est pas assez aérée.

    Ou bien il s'agit d'un terreau qui se comporte comme une éponge et sèche trop lentement.

Il faudra changer la terre en rempotant. L'état du bonsaï permet de déterminer si vous pouvez attendre la bonne saison ou s'il faut intervenir d'urgence.

  • Vous arrosez trop souvent et la terre ne sèche jamais.

En séchant la terre s'aère. Ne maintenez pas la motte humide en permanence.

  • Vous arrosez systématiquement par bain ou (et) vous laissez la motte tremper dans l'eau trop longtemps.

 L'arrosage est une des choses les plus délicates. Ne laissez pas macérer les racines. Ne laissez pas non plus une soucoupe pleine d'eau sous le pot du bonsaï.

De façon générale, n'arrosez pas par bain !

  • La photosynthèse se fait mal, l'arbre ne consomme pas d'eau et la terre ne sèche pas.

Attention à l'exposition lumineuse ! Surtout pour les bonsaïs vivant à l'intérieur, et surtout l'hiver.

Dans tous les cas, la situation est grave et vous devriez passer à L'ARBRE DE VIE® pour un complément d'information ou pour confier votre bonsaï à notre nursery.

Sommaire

Les nouvelles pousses sont longues, molles, pâles avec de grandes feuilles.

ATTENTION, C'EST TRÈS GRAVE !

Votre bonsaï manque de lumière.

De nombreux symptômes s'additionnent:

  • Chute importante des vieilles feuilles,
  • Pousse rapide de nouvelles tiges molles et pâles,
  • Nouvelles feuilles grandes, pâles et loin les unes des autres.

Ces problèmes se posent surtout avec les bonsaïs d'intérieur en hiver. Le seul remède est d'améliorer l'exposition lumineuse:

  • En "collant" l'arbre à la fenêtre,
  • En le plaçant devant une fenêtre mieux exposée,
  • En utilisant un éclairage horticole.

Dans ce domaine, L'ARBRE DE VIE® peut vous aider. N'oubliez pas que pour les végétaux, la photosynthèse est vitale.

Sommaire

Les jeunes pousses sont plus claires mais normales.

Si les pousses sont vraiment trop claires, méfiance. C'est peut-être le début d'un étiolement.

En tout cas, il est normal que les jeunes feuilles soient d'un vert moins vif que les anciennes.

Sommaire

Tout le feuillage est très pâle.

Vérifiez d'abord qu'il ne s'agit pas d'un étiolement.

Vous ne donnez sans doute pas d'engrais, ou irrégulièrement. Votre bonsaï ne peut trouver, dans le peu de terre où il pousse, les ressources dont il a besoin. Procurez-vous un bon engrais pour bonsaï, si possible un engrais convenant à l'espèce que vous élevez.

Sommaire

Les nervures sont plus foncées que le limbe.

Attention : ce symptôme peut-être anonciateur d'une asphyxie racinaire.

Si ce n'est pas le cas, votre bonsaï est carencé. Certains oligo-éléments manquent dans le sol parce qu'ils ont été consommés ou lessivés. Il est possible aussi, qu'en arrosant avec une eau très calcaire, vous ayez provoqué une carence ferrique.

La croissance de l'arbre est menacée. Il peut même s'arrêter de pousser pendant des mois!

Il faut déterminer de quelle carence souffre le bonsaï et apporter d'urgence un anti-carence.

Sommaire

Il y a un dépôt grisâtre et duveteux sur les feuilles.

attaque d'oïdiumIl s'agit d'une attaque d'oïdium, fréquent sur pommier, troène, Sageretia, chêne, charme, aubépine...

Ce parasite est un champignon qui s'attaque aux rosiers. C'est pourquoi on l'appelle souvent maladie des rosiers.

Il ressemble à un "duvet" poudreux gris-blanc déposé sur les feuilles. Sa prolifération provoque la chute des feuilles et un arrêt de la croissance. Les feuilles abîmées ne peuvent redevenir normales. Si elles ne sont pas trop nombreuses, éliminez-les.

Traitez plusieurs fois avec un produit spécifique.

Sommaire

Certaines feuilles présentent des taches orangées ou noires.

attaque de rouilleAttaque de rouille ou de moniliose, fréquentes sur fruitiers...

Il s'agit de champignons parasites envahissants. La prolifération provoque la chute des feuilles et un arrêt de la croissance. Les feuilles abîmées ne peuvent redevenir normales. Si elles ne sont pas trop nombreuses, éliminez-les.

Traitez assidûment avec un produit systémique spécifique.

Sommaire

De petits insectes vert, noirs ou gris sont aglutinés sur les tiges.

attaque de puceronsAttaque de pucerons, fréquents sur érables, Serissa, pommier, Carmona...

Il existe des pucerons noirs, gris, rouges, verts... Tous sont des voleurs de sève. Ils laissent des traces collantes qu'on appelle "miellat".

Les fourmis élèvent parfois les pucerons pour se nourrir de ce miellat. Il ne faut jamais laisser les fourmis s'installer à proximité des bonsaïs, même si elles ne sont pas directement des parasites.

Traitez les pucerons plusieurs fois avec un produit spécifique.

Sommaire

De petites coques brunes ou noires sont collées sur les tiges ou les nervures.

attaque de cochenillesAttaque de cochenilles, fréquentes sur Ficus, Podocarpus, plantes coriaces...

Il existe plusieurs types de cochenilles. Certaines, qu'on trouve sur les pétioles ou les nervures des feuilles - dessus ou dessous -, ressemblent à de petites coques. Toutes les cochenilles laissent des traces collantes. Ce sont de redoutables voleuses de sève, et elles peuvent provoquer un affaiblissement important du bonsaï. Il faut donc les éradiquer.

Traitez plusieurs fois avec un produit spécifique.

Sommaire

Il y a de petites boules cotonneuses à l'aisselle de certaines feuilles.

Attaque de cochenilles, fréquentes sur Ficus, Podocarpus, plantes coriaces...

Il existe plusieurs types de cochenilles. Certaines, qu'on trouve dans les anfractuosités de l'écorce ou à l'aisselle des ramifications, ressemblent à de petits morceaux de coton. Toutes les cochenilles laissent des traces collantes. Ce sont de redoutables voleuses de sève, et elles peuvent provoquer un affaiblissement important du bonsaï. Il faut donc les éradiquer.

Traitez plusieurs fois avec un produit spécifique.

Sommaire

Des feuilles sont déformées, mais il n'y a pas d'insecte.

ATTENTION, C'EST GRAVE !

Les déformations des feuilles sont, dans ce cas, le reflet d'un problème racinaire. Ce symptôme précède souvent celui des pointes noires. L'asphyxie des racines guette votre bonsaï.

Les causes sont multiples et peuvent se cumuler :

  • La terre est argileuse, très collante et n'est pas assez aérée.

    Ou bien il s'agit d'un terreau qui se comporte comme une éponge et sèche trop lentement.

Il faudra changer la terre en rempotant. L'état du bonsaï permet de déterminer si vous pouvez attendre la bonne saison ou s'il faut intervenir d'urgence.

  • Vous arrosez trop souvent et la terre ne sèche jamais.

En séchant la terre s'aère. Ne maintenez pas la motte humide en permanence.

  • Vous arrosez systématiquement par bain ou (et) vous laissez la motte tremper dans l'eau trop longtemps.

 L'arrosage est une des choses les plus délicates. Ne laissez pas macérer les racines. Ne laissez pas non plus une soucoupe pleine d'eau sous le pot du bonsaï.

De façon générale, n'arrosez pas par bain !

  • La photosynthèse se fait mal, l'arbre ne consomme pas d'eau et la terre ne sèche pas.

Attention à l'exposition lumineuse ! Surtout pour les bonsaïs vivant à l'intérieur, et surtout l'hiver.

Dans tous les cas, la situation est grave et vous devriez passer à L'ARBRE DE VIE® pour un complément d'information ou pour confier votre bonsaï à notre nursery.

Sommaire

Des insectes ou larves sont installés dans les replis de feuilles déformées.

Les déformations sont dues aux piqûres des insectes.

Déterminez de quel parasite il s'agit, éliminez les feuilles habitées, et traitez le reste de l'arbre en conséquence.

Sommaire

Les feuilles sont piquées, tombent et les nouvelles pousses "grillent".

attaque d'acariensAtttaque d'acariens, fréquents sur orme de Chine, Ficus, pommier, conifères...

On les appelle araignées rouges. Ce ne sont pas des araignées et, en général, ils ne sont pas rouges! Ils fabriquent pourtant des toiles qu'on peut observer, en contre-jour, dans la ramure de l'arbre.

Ce sont de redoutables parasites qui doivent être éradiqués. Si vous laissiez la colonie s'installer et se multiplier, ils pourraient entraîner la mort de l'arbre.

Traitez plusieurs fois avec un produit spécifique.

Sommaire

De petites mouches blanches volètent autour du bonsaï.

attaque d'aleurodesAttaque d'aleurodes, fréquents sur Sageretia, troène...

Ces parasites ressemblent à de petites mouches blanches et se trouvent en général sous les feuilles. Quand on touche le feuillage, ils s'envolent un instant avant de retourner s'y cacher.

Ils sont difficiles à éliminer car les produits sont rarement efficaces sur les trois stades - oeufs, larves, adultes - de l'insecte.

Traitez plusieurs fois avec un produit spécifique.

Sommaire

Les feuilles sont mangées; il en manque des morceaux.

Attaque de chenilles ou de sauterelles.

Les chenilles et les sauterelles ne sont pas des voleuses de sèves comme les autres parasites, mais en "mangeant" les feuilles elles peuvent faire des dégâts.

Certaines sont faciles à repérer, mais d'autres ont la même couleur que les feuilles et passent inaperçues.

La présence de chenille(s) ne fait aucun doute si des feuilles sont rognées et si vous trouvez des "crottes".

Essayer de chasser ces insectes sans traitement chimique du bonsaï.

Sommaire


AccueilAccueil